FORUM D’AVIGNON : le festin des amis…

5 Nov

Le Forum d’Avignon, c’est ce truc dispendieux et inutile qui accueille en ce moment dans nos murs plus de 400 « personnalités » venues discuter de l’accès numérique à la culture… et surtout festoyer ! Pas moins de 7 chefs et leurs brigades auront pour tâche de nourrir tout ce petit monde aux frais des contribuables. Parmi eux, d’incontournables stars de la gastro étoilée comme ce Marc Veyrat au chapeau et aux plantes de la montagne, mais bien sûr les amis de notre délégué au tourisme et au « rayonnement international » Christian Etienne, lui-même « chef » (à une étoile) et heureux propriétaire d’un des plus chers restaus d’Avignon (à la réputation surfaite) . Une belle promo pour ce roi de la « rabasse » autoproclamé (la truffe en provençal), dont les multiples délégations coïncident décidément très bien avec ses affaires d’entrepreneur privé. Mais nous y reviendrons…

Tout ce « gratin » festoie donc au Tinel du Palais, pour des repas préparés par plus de soixante personnes. Le menu est à la hauteur de « l’importance » des invités, tous ces convives ayant trouvé avec ce « forum » le bon truc pour s’offrir un week-end gratuit en Provence aux frais de la princesse Marie-Jo. Parmi eux, trois ministres dont l’inénarrable Mitterrand, l’homme qui offre, tenez-vous bien, la médaille des Arts et des Lettres à… Annie Cordy. On croit rêver…

Une bien jolie promotion pour nos amis UMP des « grands » restaus de la région avignonnaise, parmi lesquels leur hôte et adjoint au tourisme Christian Etienne doit être aux anges. Joli coup de pub aux frais de la ville, et au bénéfice unique de Madame Roig et de ses amis, jamais à un « forum » près pour redorer un blason qui en a bien besoin, les réalisations effectives de notre édile ayant peu de chances à elles-seules de conduire notre première magistrate au firmament du buzz médiatique.

Antonio Sanz

Publicités

Une Réponse to “FORUM D’AVIGNON : le festin des amis…”

  1. Michel Benoit 5 novembre 2010 à 2:10 #

    Je cautionne presque tout ce texte.
    Mais j’ai un grand respect pour la grande petite dame belge et sa médaille ne me dérange pas du tout bien au contraire.
    Le grand capital a peur : avec la grande toile, beaucoup trop de choses commencent à lui échapper !

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :