172 MILLIARDS D’EXONERATIONS FISCALES pour les entreprises françaises !

11 Nov


LE MOT DE TAÏEB

Oui, oui, vous avez bien lu. Pour une fois le Mot de Taïeb est un chiffre, et quel chiffre ! En 2009, les entreprises en France ont donc bénéficié de 172 milliards d’exonération dont l’essentiel profite aux très grosses, notamment celles cotées au CAC 4O : Total, BNP, Société Générale, Bouygues, GDF-Suez… On est ravis d’apprendre que l’Etat consente d’aussi généreuses libéralités à ces mastodontes -mais pas qu’à eux, puisque toutes les entreprises ont leur part du gâteau- alors qu’il nous bassine sur ces fameux « trous » de la sécu (20 milliards) ou des retraites (45 milliards en 2015). Même un gamin de 5 ans qui sait à peine compter y verrait très vite un effet de vase communicant… Mais, bon, ce qui est bon pour les entreprises est bon pour les Français, selon la doxa sarkosyste, et il n’y a donc pas lieu de faire montre de mauvais esprit.

N’empêche. Tout cet arsenal légal de niches et autres défiscalisations a un coût pour la société, et celle-ci le paie lourd. Mais ce sport national qui consiste à dauber l’impôt au profit de l’accumulation de capital et de plus-value est d’autant plus scandaleux qu’il reçoit la bénédiction de l’Etat libéral, qui n’y voit rien à redire mais au contraire l’encourage chaque année un peu plus par l’adjonction de cadeaux supplémentaires. Ceux-ci s’ajoutant aux gracieusetés consenties aux riches et aux spéculateurs en général. Evidemment, à ce train là, il est clair que l’on va travailler très très longtemps pour compenser ces somptueuses libéralités. Un monde de petites fourmis laborieuses toujours plus productives, toujours moins « calculées », telle est la vision paradisiaque du monde merveilleux version économie libérale et gouvernance de marché.

Taïeb El Baradeï
(sources LIBERATION / Photo DR : une fourmilière géante)

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :