UN CONTE DE NOËL : la fabuleuse histoire de Mansour, roi de l’arnaque

30 Nov

LE BILLET D’ANGELINA

Voici un joli conte de Noël, comme l’actu sait nous en concocter. Une histoire édifiante en forme de parabole, telle que se doit d’être un vrai conte de Noël. Vous connaissez Mansour ? Non, pas notre hélas fameux Mansour de la place de l’Horloge, mais bien ce mollah afghan, taliban pur jus et accessoirement second dans la hiérarchie Benladeniste de la nébuleuse terroriste, chargé entre autres du… financement de l’organisation. Figurez-vous qu’un zèbre anonyme -qui selon certains n’est qu’un petit épicier d’Islamabab, plus vraissemblablement un agent pakistanais du renseignement- n’a trouvé rien de mieux qu’usurper l’identité du terrible mollah pour arnaquer les services secrets de la planète entière ainsi que les très sérieux experts de l’Otan. Ce type « ordinaire » et débonnaire, aux faux airs de bon père de famille, a soutiré aux « spécialistes » beaucoup de pognon pendant de longs mois, au motif d’un hypothétique rapprochement avec l’organisation terroriste… Le tout avec la bénédiction du président afghan lui-même. Bref un énorme coup de bluff qui a permis à ce joyeux drille de se prévaloir d’une « autorité » incontestable pour accroître ses propres richesses. La suite, croustillante, est à lire dans l’article de RFI.

Voilà une histoire qui ne manque pas de sel. Certes le rapprochement entre cet expert du coup de bluff d’avec notre mollahson avignonnais n’est que pur jeu rhétorique et plaisir de circonstance. N’empêche : entre le pseudo-épicier pakistanais et notre « brasseur » avignonnais, n’existe t-il vraiment qu’une homonymie de circonstance ? Les dupes, eux, sont toujours pareils : ceux-là mêmes qui se pensent en toutes circonstances à l’abri de telles indélicatesses, et qui plebiscitent sans sourciller le premier venu qui les fera rêver.

Angelina Vivaldi

Publicités

3 Réponses to “UN CONTE DE NOËL : la fabuleuse histoire de Mansour, roi de l’arnaque”

  1. PISANI 13 décembre 2010 à 7:16 #

    Tout à fait d’accord avec le commentaire précédent. Vous prétendez dénoncer la politique ultra-sécuritaire et fascizoïde de Sarkozy (ce avec lequel je vous suis totalement) mais à côté de cela cet article accumule les clichés et les vérités toutes faites. Un tel ramassis de bêtises est déplorable et n’a que peu d’intérêt. Les rapprochements que vous faites ne sont fondés sur aucun argument précis. Soyez cohérents !

    • lespritdavignon 13 décembre 2010 à 9:01 #

      Si, si, les faits sont têtus : M. Mansour, ex-adjoint aux finances de la ville s’est bien vu reprocher par la justice les points suivants :
      – le paiement en liquide et non-déclaré d’un « dessous de table » de 400 000 euros, au nez et à la barbe du fisc pour l’achat d’un des nombreux commerces de brasserie qu’il a acquis à Avignon, profitant de sa fonction et des avantages qui en découlent pour accroître son emprise commerciale, dont le « forum » est un des fleurons…
      – la non-déclaration sur le registre adéquat, comme la loi l’y oblige, de certains de ses personnels, et par conséquent le non-paiement à l’urssaf des cotisations dues…

      Voyez, tout ceci, concernant l’éthique douteuse de M. Mansour, ami UMP de Madame Roig, est largement fondé, contrairement à ce que vous insinuez, et peut être aisément vérifié dans la presse locale, même si cette dernière ne s’est pas épanchée très longtemps sur le sujet, considérations politiques et commerciales obligent…

      Quant au ton de l’humeur, vous aviez bien compris qu’il s’agissait d’une boutade, un rapprochement plaisant et sans méchanceté avec un fait que l’homonymie du protagoniste qui n’avait pas échappé à notre chroniqueur rendait plus caustique… et a beaucoup amusé les Avignonnais qui n’ignorent rien de cette jolie histoire… avignonnaise. Une manière de fable, un Conte de Noël, comme l’intitulé le précisait en préambule.

  2. Michel ADAM 6 décembre 2010 à 5:37 #

    Autant de bassesse et d’amalgames ne grandissent pas l’auteur de cet article.
    C’est tellement facile.
    Internet est un fabuleux outil dés lors qu’il est utilisé à bon escient, malheureusement certains en profitent pour déverser leur méchanceté naturelle et refoulée.
    Quelle tristesse.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :