B.A. CITOYENNE : pourquoi retirer notre thune des banques est-elle une excellente idée ?

1 Déc

Le 7 décembre, retirons notre blé des greniers virtuels de la banque internationale.

C’est Eric Cantona qui a lancé le buzz, sans vraiment s’imaginer que ça prendrait cette ampleur. En réalité, cette « farce » cantonesque se révèle à l’analyse une excellente idée, au point de faire frémir nos meilleurs analystes européens, et même le ministre belge des finances ! En effet, il s’agit d’une véritable bombe économique : une ou deux petites centaines de milliers d’usagers bancaires vidant leur compte en banque suffirait, selon certains économistes sérieux et reconnus, à foutre en l’air ce système bancaire qui ne tient que par artifice et injection de liquidités étatiques, et est bien loin en fait de pouvoir physiquement honorer ces retraits ! Cela paraît hallucinant, mais c’est bien la crue réalité de la finance capitalistique et spéculative en 2010 : notre argent est virtuel, et plus virtuel que les « capitalisations » effectives de nos banques soi-disant solides comme un roc, tu meurs !

En fait la finance internationale redoute particulièrement une action radicale et citoyenne de ce type. En réalité, leur architecture de type pièce-montée (avec le beurre) ne tiendra jamais le choc. Retirer notre fric de ces mastodontes qui, rappelons-le, ont doublé leurs bénéfices en 2009, soit en pleine « crise » du capitalisme financier, serait donc un acte révolutionnaire absolu d’un type nouveau, particulièrement pertinent, bien plus efficace que toutes les manifs et autres grèves générales qui font souffrir financièrement les salariés.

Le 7 décembre prochain, je vous invite tous à faire comme moi, retirer absolument toutes nos pauvres liquidités des mâchoires de la banque internationale. Quelques centaines d’euros par « client » suffisent à mettre à bas l’organisation bancaire mondiale, si nous sommes suffisamment nombreux, et entrainer par effet de dominos l’écroulement du système tout entier. Un acte citoyen et responsable, prélude à une véritable révolution de la « gouvernance » mondiale.

Pour plus d’infos : l’artcle de Libé à lire aujourd’hui et le clip de Cantona

Et surtout pour plus d’implication, allez sur le site dédié à cette action : BANKRUN2010.com.

Angelina Vivaldi

(photo : l’ex-siège de la Banque de France à Avignon, photo JM Rozier)

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :