PARLONS VRAI : Désolé, nous vivons bien dans un Etat fasciste

13 Déc

LE BILLET D’ANGELINA

Oui. Au risque de paraître paranoïaque ou excessif, il faut le dire et le redire : la France de Sarkosy dérive grave vers un Etat fascizoïde, dernière mouture up-to-date de l’outrance vichyssoise de sinistre mémoire. L’actualité tous les jours nous le prouve, mais celle des derniers jours est gratinée :

– Pas moins de deux immigrés flingués par la police d’Hortefeux : l’un au tazer il y une dizaine de jours, mort d’une crise cardiaque consécutive aux décharges, et aujourd’hui hop ! un de plus au flash-ball, autre arme meutrière qui a déjà éborgné nombre de manifestants (dont le petit fils d’Armand Gatti il y a un an) et qui cette nuit à Marseille, a tué un homme dans un foyer de travailleurs…

– Le même Hortefeux qui, au mépris et de sa fonction et du fonctionnement normal de la justice, s’en prend aux juges qui auraient comdamnés « honteusement et injustement » un troupeau de flics parjures, dont les fausses déclarations auraient pû envoyer à perpétuité un homme innocent si la justice si décriée par le ministre n’avait pas fait son boulot. Et encore, je trouve qu’en l’occurence, ladite justice fut particulièrement clémente : pour ma part, j’aurais envoyé ces brebis galeuses pour 10 ans en taule, avec radiation à vie de leur « métier » de policier.

– Dans le même registre, nous trouvons ce préfet Manzoni (de Vichy par coïncidence) qui n’hésite pas à embastiller un militant syndicaliste Sud, au prétexte qu’il gênerait le Sarko lors d’une de ses tournées de promo (Cf notre article sur le sujet) et qui, pour finir, l’insulte publiquement sur les ondes de notre radio publique, France-Info, le traitant de « larve gauchiste »…

– Enfin, l’affaire Loppsi 2, une loi insupportable digne de Laval qui devrait être adoptée en seconde lecture à partir de demain 14 décembre : une loi fascisante, liberticide et orientée, qui interdit désormais d’habiter une caravane, un camion, une cabane ou autre tipi ou yourte… Soit du sur-mesure cousu-main contre nos amis Roms, mais pas que cela : tous les réfugiés de Sangatte, tous les sans-abris et les hors-système en général vont en souffrir (Cf aussi notre papier à ce sujet).

Bref, en quelques exemples très récents, le catalogue explicite d’une politique étatique délibérément orientée vers ses pires démons. A ce rythme, Marine Le Pen a du souci à se faire… Sarko s’occupe de son électorat mieux que la cheftaine.

P.S. : aujourd’hui également, mais en Italie, les chambres sont toutes prêtes à déboulonner enfin l’icône Berlusconi. Prenons-en de la graine !

Angelina Vivaldi

Photo DR : le gouvernement de Vichy de sinistre mémoire : Pétain, Laval et autres bienfaiteurs

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :