EXIT(s) : Les fêtes cul selon la Mie de l’Art

17 Déc

Cul comme culture, voyons ! N’allez pas vous imaginer des trucs. En attendant, je crois qu’hélas, chez nous à Avignon en tout cas, ça ne sera pas si bandant que ça. Voyons-voir en détail ces sorties culturelles pour nos « fêtes »:

Théâtre : La quasi totalité des bons théâtres relâchent en fin d’année, c’est bien connu. Donc pas ou peu de choses en vue. Si vous aimez les distractions de bof, rabattez-vous sur Le Paris et autres salles similaires de la région qui ont toutes un « programme festif » à vous proposer, c’est à dire le répertoire habituel de niaiseries qu’ils aiment à promouvoir. A Avignon, il reste aussi l’Opera le mal-nommé qui aura bien une petite cochonnerie d’opérette à vous proposer… et à Marseille, une ribambelle de « pastorales » à vomir qui depuis un siècle enchantent les mélomanes.

Musiques : Ce soir 17 décembre, c’est le retour des Raoul Petite (photo) et ça c’est vraiment bon. C’est au Cargo d’Arles à 21.30 h. Le 18, c’est Pony Pony Run Run qui y sera. Pas mal non plus. A l’Usine à Istres, c’est Papet J. qui s’y colle avec Poum tchack en première partie. C’est à 21 h, toujours ce vendredi 17, oy ! Autre très bon truc à Nîmes cette fois, encore le 17 à 20.30 h. au Théâtre Liger, Montse Cortes : elle a bossé avec Paco de Lucia, Vicente Amigo, Joaquín Cortés, Antonio Canales ou Farruquito, est tête d’affiche du dernier film de Carlos Saura : «Flamenco Flamenco», et son dernier disque est nominé aux Latin Grammy Awards, rien que ça ! De l’excellent Flamenco en attendant le Festival le 10 janvier prochain, qui entre autres grands de la discipline, invite cette année Moraito ou encore Andrés Marin (cf article).

Expos : Une fois ces orgies de décibels passées, vous restera plus qu’à vous rabattre sur les expos : c’est plus tranquille et tout aussi enrichissant. Bien sûr, l’expo de la Collection Lambert à Avignon, qui propose 400 oeuvres du fonds Lambert. « Je crois aux miracles », ouvert du mardi au dimanche jusqu’à 18 h. A Avignon toujours, profitez de vos vacances pour aller au Musée du Petit Palais, qui possède un des fonds les plus riches d’Europe de Primitifs Italiens (Xe au XVe siècle). Une merveille, à découvrir ou redécouvrir dans votre ville. Dans le coin également, les belles photos de Sarah Moon à l’Hôtel de Campredon à l’Isle sur Sorgue. A voir, même si c’est souvent trop esthétisant. Au Carré d’Art, Musée de Nîmes, Pedro Cabrita Reis, pour une expo « L’un après l’autre, quelques pas silencieux » jusqu’au 23 janvier 2011. L’Âge d’or de la peinture hollandaise et flamande du Städel Museum, c’est au Musée Guggenheim Bilbao qui accueille donc une exposition très complète des fonds du Städel Museum de Francfort-sur-le-Main. Fondé en 1816, le Städel Museum possède une des collections d’art du XVIIe siècle parmi les plus importantes d’Europe. Enfin, si vous allez à Paris, allez mater Fresh Hell au Palais de Tokyo, un bon truc. Surtout, une belle rétro Basquiat au Musée d’art moderne de la Ville de Paris (XVIe), à ne pas rater. Et ne loupez pas non plus l’expo Mondrian au Musée d’Art Moderne-Centre Pompidou…. Un must !

Joyeuses fêtes donc, et vous gavez pas de foie gras : c’est pas flamenco !

La Mie de l’Art

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :