DURE REALITE : Avec Sarko, le métier d’otage n’est plus ce qu’il était

11 Jan

LE BILLET D’ANGELINA

Actualisation du 3 février 2011 : Comme nous le pensions, l’Etat français et Alain Juppé ont menti. Aujourd’hui 3 février nous apprenons les résultats de l’enquête confiée au parquet de Paris. Selon l’autopsie, l’un des deux otages est bien mort dans -et à cause de- l’incendie du véhicule de ses rapteurs, et non des suites -comme le prétendait Juppé- d’une balle tirée dans le dos : aucune trace de projectile dans son corps… Sa mort est donc bel et bien consécutive aux tirs d’obus ou de roquettes de l’Armée française sur le véhicule… Ce qui accrédite notre hypothèse selon laquelle, si les Français n’étaient pas intervenus, nos deux compatriotes seraient certainement encore en vie. Prisonniers, certes, monnaie d’échange, bien sûr, mais vivants ! Manque de pot, la nouvelle « doctrine » sarkosyste en a décidé autrement.

Danger ! Tant que Sarko est aux commandes, il faut absolument éviter de se retrouver en mauvaise situation. Pourtant, fallait pas être devin pour imaginer ce qu’il allait advenir de nos deux petits boutonneux enlevés, non ? Mais notre président, toujours droit dans ses bottes et fier comme un bar-tabac de Neuilly a des couilles, lui… et il allait le leur prouver, à ces « barbares » de l’Aqmi et autres mécréants. Donc : On est Français que diable !, la France est inattaquable, un grand pays comme le nôtre, hein ? Bref, on va voir ce qu’on va voir, et je décide de te pourchasser ces pauvres crasses de Touaregs embrigadés pour leur faire rendre âme… Une belle attitude tout droit sortie de la « doctrine » du grand penseur (et stratège hors-pair, comme on l’a vu) qu’était le pauvre George W. Bush, du temps de sa splendeur…

Bravo Sarko ! résultat : deux petits gars bien flingués grâce à tes « forces spéciales » et au « courage » de ton état-major (une bande d’abrutis incapables de penser au-delà de leur endoctrinement martial).

Etonnant comme la classe politique tout entière ( et les médias) soutient aujourd’hui ce carnage, qui aurait pu largement être évité, nonobstant l’orgueil démesuré d’un « chef » minuscule d’un pays pas moins ridicule, ex-colonisateur, arrogant, toujours prêt à se la jouer gros-bras sûr de son fait ? A croire que le sarkosysme pollue tout, contamine tout, y compris nos « élites » politiques les plus « éveillées »…

Pour un coup de bluff fort-en-gueule, notre président a envoyé à la mort certaine deux de nos compatriotes. Joli coup de com, non ? A l’heure où le président français est amené à présider le G-20…

Ces deux petits mecs avaient peut-être 20% de chances de s’en sortir vivants, sans l’intervention de nos cow-boys néo-buschiens… Désormais, ils reposent en paix. Enfin, presque… Personnellement, si j’étais de la famille, je me refuserais à aller serrer la pince à ce mauvais Napoléon de peplum, et le traînerai illico en justice pour complicité d’assassinat délibéré « au nom de la France ».

Toujours est-il, nous voilà prévenus : pour ceux que cela démangerait de se rendre dans ces zones à risques, ne comptons pas sur l’Etat Français pour prolonger notre durée de vie…

Angelina Vivaldi

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :