DEPUIS LE CAIRE : « Aujourd’hui, un peu beaucoup trop calme »

29 Jan

La suite des billets de notre blogueur Caïrote (Cris d’Egypte.), qui continue à écrire malgré les coupures Internet…

Le Caire, 28 janvier 2011. Vous lisez ces quelques mots grâce à ma soeur qui vit à l’étranger et à qui j’ai pu les dicter par téléphone. Je vais faire court. Au Caire, nous sommes privés de SMS et d’Internet depuis 1h00 ce matin. Les rumeurs disent que nous seront également privés de téléphone en cette journée de manifestation à laquelle nous sommes tous appelés à participer. A travers ses canaux habituels le gourvernement nous met en garde avec fermeté contre toute forme illégale de protestation. Comprendre: toute forme de protestation. N’ayant rien d’autre à écouter que la radio nationale, je me suis levé ce matin au son d’un patriotisme d’état : « Egypte je t’aime. Egypte je t’aime » chanté par une voix féminine dégoulinante, suivie d’une voix d’outre-tombe énumérant les consignes du ministère de l’intérieur à destination du peuple.

En ce jour férié, et sans savoir combien nous serons, nous prévoyons à 13h00 de marcher avec les milions d’entre nous qui, avec ou sans manif, descendent de chez eux pour prier.

Sans Internet il sera impossible de relayer l’information. Nous craignons des violences et des provocations à l’abri des caméras et de la presse.

Ce matin, tout est calme. Un peu beaucoup trop calme, et, franchement, j’aime pas beaucoup trop ça.

La suite bientôt, je l’espère.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :