KADHAFI : Chavez, Sarko, les seuls amis qui lui restent

23 Fév

Dans la bouche de Kadhafi, l’autre soir sous les parapluies, ce démenti cinglant : « Non, non, je ne suis parti ni au Vénézuela, ni en France »… Dans la tête du dictateur génocidaire de son peuple, l’aveu inavouable de ses excellentes relations avec les chefs d’état sus-nommés, en tout cas ses seuls amis, auxquels il pense prioritairement pour s’abriter dans les pays susceptibles encore de l’accueillir. Sarkosy, Chavez, deux grands démocrates plutôt bienveillants à l’égard du colonel et pas très regardants quant à ses crimes contre l’humanité, cent fois réitérés et réaffirmés hier soir avec force devant les caméras. Sarko, toi, ton ambassadeur en string et ta MAM négociatrice immobilière : Dégagez !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :