GENERAL IDEA : Les trubions de l’art sont d’actualité

8 Mar

HAUTE CULTURE : GENERAL IDEA. Une rétrospective 1969/1994

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris accueille la première exposition rétrospective dédiée au collectif canadien General Idea. Composée de près de 300 œuvres, Haute Culture : General Idea propose une vision globale et dynamique du travail de ce trio adepte de l’autodérision et de la parodie.

Peintures et installations, sculptures et photographies, vidéos, magazines et programmes télévisés, le parcours non chronologique explore une œuvre subversive et visionnaire, sur laquelle plane l’ombre de Miss General Idea, personnage fictif à la fois muse et objet, image et concept.

Fondé en 1969 à Toronto par AA Bronson, Felix Partz et Jorge Zontal – ces deux derniers décédés en 1994 – le collectif se dote d’un nom générique lui permettant de se « libérer de la tyrannie du génie individuel ». En véritables « parasites culturels », les membres de General Idea se sont inscrits dans l’histoire de l’art de la seconde moitié du XXème siècle avec une œuvre à la fois sérieuse et ironique, grave et mordante, apparemment légère mais toujours profonde.

L’exposition aborde les thèmes de prédilection des trois artistes : le glamour comme outil de création, la société de consommation, l’artiste et le processus créatif, les liens entre médias et culture de masse, l’architecture et l’archéologie. La sexualité, considérée comme symbole d’une organisation sociale à subvertir est également envisagée, de même que le sida à travers le tentaculaire et emblématique projet AIDS.

Partant d’une conception de l’image vue tel un virus infiltrant le réel, General Idea s’en empare afin de l’habiter et d’en modifier le contenu. Il élabore ainsi une version alternative de la réalité.

Haute Culture : General Idea explore le caractère multimédia d’une œuvre qui n’a rien perdu de sa fraîcheur et apparaît rétrospectivement comme anticipatrice de certaines évolutions du monde de l’art actuel.

S’il n’a jamais fait l’objet d’une présentation monographique institutionnelle en France, le travail de General Idea y a toujours été très favorablement accueilli depuis sa première apparition dans une exposition de groupe à l’ARC en 1973.

Jusqu’au 30 avril 2011 / Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :