PISS-CHRIST : Le crime contre l’humanité des intégristes et de leur archevêque

18 Avr

Et bien voilà, c’est fait ! Quelques crétins fanatisés chauffés à blanc par l’organisation néo-fasciste Civitas et l’archevêque intégriste Cattenoz ont réussi dimanche leur autodafé du Piss-Christ. Outre l’émoi légitime que cette insulte à l’intelligence suscite, l’heure est venue de pointer du doigt les véritables responsables d’un acte criminel.

Au premier rang desquels nous compterons bien sûr l’évêque d’Avignon, dont les nombreux appels à l’autodafé, relayés sur les blogs de l’extrême-droite, catho ou pas, relèvent en droit de l’incitation à la haine. Dans notre démocratie c’est un délit, qu’il est impératif de condamner sévèrement.

L’organisation « chrétienne » Civitas et ses responsables partagent les mêmes responsabilités. Pour eux pas de quartier non plus : Exigeons la dissolution immédiate de cette association de malfaiteurs qui a manipulé ses « brebis » égarées dans la chasse aux symboles, et qui du coup, doit être dissoute sans attendre, et ses chefs mis hors d’état de nuire.

Car dans cette affaire, il ne s’agit pas simplement de l’expression d’une colère à l’encontre d’un prétendu « blasphème » qui rappelons-le, dans nos sociétés civilisées et laïques, n’a aucune existence juridique. En cassant deux oeuvres d’Andres Serrano, c’est à la pensée humaine que l’on s’attaque, et donc à un patrimoine qui appartient à tous, nonobstant le fait qu’il est exposé dans une collection privée.

Comme lorsque les talibans ont dynamité les fameux Bouddhas en Afghanistan, il s’agit-là d’un crime contre l’humanité. En tant que citoyens, nous ne pouvons tolérer pareilles atteintes à la liberté d’expression, de penser, de créer. Comme nous ne pouvons accepter que l’on tente de détruire tout un pan de notre patrimoine artistique contemporain. Il ne s’agit plus seulement d’un simple délit, mais bien d’un crime.

Dans cette affaire, la justice doit se montrer inflexible. Et condamner lourdement, non seulement les auteurs du crime, mais surtout leurs inspirateurs, l’odieux archevêque Cattenoz et les malfaisants de Civitas.

Antonio Sanz

Publicités

3 Réponses to “PISS-CHRIST : Le crime contre l’humanité des intégristes et de leur archevêque”

  1. Rameau 20 avril 2011 à 9:26 #

    Quand même , comparer les Bouddhas d’ Afghanistan et cette « oeuvre » contemporaine , faut oser…

  2. Julien 18 avril 2011 à 9:38 #

    mais en croa croa-il le plus, ces oiseaux de malheur ? Au Christ ressuscité ou à l’objet Crucifix représentant le Christ agonisant ?
    Et une petite vidéo sympa (ça vaut mieux que la photo provocante tout de même):

Trackbacks/Pingbacks

  1. Variae › Les mots de la politique (6) : le Piss Christ - 18 avril 2011

    […] mettre les libéraux, les libertaires et des humanistes à la petite semaine de son côté. Les Torquemada du dimanche ont pris l’exact contre-pied de cette recette-miracle : brimer la liberté de […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :