DISPARITION : Bye bye, l’éléphant…

12 Mai


Il est parti ce mercredi 11 mai (pour New-York ?)… Pour le revoir -lui ou un autre tirage de la même oeuvre- il faudra désormais se déplacer à New-York ou Barcelone. Pas toujours facile. Sa trompe de bronze aura enchanté 11 mois durant la minéralité de la place du Palais. Il nous manque déjà…

Publicités

4 Réponses to “DISPARITION : Bye bye, l’éléphant…”

  1. Ph Vidal 12 mai 2011 à 3:14 #

    A propos du « piss-christ » qui éclabousse l’archevèque d’Avignon,oû donc avez-vous péché l’information selon laquelle le monastère du Barroux a été fondé par Monseigneur Lefèbvre. C’est totalement faux.

    • lespritdavignon 12 mai 2011 à 4:39 #

      Faux ? en tout cas il y a beaucoup contribué (de même que l’Opus deï, secte fasciste de l’église catholique), et s’y est même réfugié lorsqu’il fut excommunié… Et puis, ce sont exactement les mêmes : cathos ultras rétrogades et nostalgiques de la soutane et des messes en latin… Pouah !

      • MT 14 mai 2011 à 2:49 #

        « l’Opus deï, secte fasciste de l’église catholique ». Vous avez raison, cent fois raison. l’Opus Dei, ce sont les camps de concentration, les génocides, les avtes de torture et de barbarie et des millions de mort au 20ème siècle.

  2. MT 12 mai 2011 à 1:11 #

    Un agrégat de merdes pour un artiste sur lequel Freud, vu son désir de tromper, mais à l’envers, aurait pu bâtir une étude extraordinaire !

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :