MARIE-JOSE ROIG ou la « téléphonade » à 40 000 euros…

14 Juin

Le mot est de Max Rieux, et il convient parfaitement à cette bouffonnerie « participative » à laquelle notre mairesse a invité ses concitoyens à s’exprimer. Tartufferie que cette fausse consultation déguisée en « votation » référendaire, comme madame Roig sait si bien les monter, via l’agence de communication privée qu’elle rétribue grassement. Soit 40 000 euros pour un coup de com à la hauteur de la mégalomanie de notre édile.

Alors qu’en même temps madame Roig abandonne le secteur de la vie associative à coups de coupes claires dans les subventions, alors que les structures culturelles s’épuisent à courir après trois euros pour monter leurs projets, notre mairesse dépense sans compter pour sa propagande…

40 000 euros au seul usage de la publicité personnelle de l’intéressée, relayée sans sourciller par la presse locale, et sans que personne dans le personnel politique d’opposition n’y trouve à redire, à l’exception notable du conseiller municipal du Front de Gauche…

Un bon coup de pub pour madame Roig et une bien mauvaise pratique pour les finances municipales, que nous aurions tout intérêt à employer avec un peu plus de responsabilité et d’à propos. Mais la gestion à l’avignonnaise a sans doute des raisons que la raison ignore…

Angelina Vivaldi

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :