ACCIDENT de MARCOULE : Une radioactivité 6 fois supérieure à la normale sur AVIGNON !!!

28 Sep

Une radioactivité 6 fois supérieure en moyenne (avec des pics jusqu’à 10 fois !) à la normale sur Avignon et sa région, voici ce qu’ont relevé les labos indépendants le 12 septembre dernier, jour de l’accident soi-disant « industriel » sur le site nucléaire de Marcoule. Encore une fois, l’Etat nucléaire, pour lequel l’atome est depuis 50 ans une religion, nous ment. En réalité, le four qui a explosé contenait des métaux en fusion radioactifs, déchets militaires ou industriels contaminés que l’autorité nucléaire a soigneusement cachés. Voici un extrait du communiqué du CAN 84 et le tableau des relevés du 12 septembre 2011 :

Après l’incident nucléaire dans l’unité Melox Areva de Marcoule le mardi 28 juin 2011, c’est ce lundi 12 septembre 2011 un four de traitement de déchets nucléaires de l’installation nucléaire Centraco de la filiale EDF la Socodei qui explose entrainant la mort d’un salarié au moins et des blessures importantes sur 4 autres dont l’un est dans un état grave. Un périmètre de sécurité a été installé en raison des risques de fuites.

Si le gouvernement et le ministère de l’Intérieur affirme que les blessés « n’ont pas été contaminés et qu’aucune mesure de confinement ou d’évacuation » des salariés « n’a été nécessaire » ce n’est pas ce qu’ont vécu les salariés du site, retenus sur place et ne pouvant ni s’éloigner ni rentrer, les uns à la fin de leur journée de travail, les autres à la reprise. Le personnel a bien été retenu et bloqué dans les bâtiment malgré les informations contraires distillées par les autorités

Le site CENTRACO – SOCODEI d’EDF – AREVA mitoyen à celui du CEA de Marcoule est classé INB (Installation Nucléaire de Base) par l’ASN. Le bâtiment confiné situé dans l’unité de fusion où s’est produit l’explosion, nécessite pour les intervenants une double protection totale : Radiologique et thermique. En conséquence, l’accident classé provisoirement par l’ASN au niveau 1 sur l’échelle INES des évènements nucléaires est un accident nucléaire.

Devant, une nouvelle fois, les mensonges d’Etat et du lobby nucléaire, des membres du Collectif antinucléaire de Vaucluse ont effectué des mesures indépendantes de radioactivité en différents points de Vaucluse, du Gard et de l’Hérault. Le mistral soufflant ce jour c’est en aval de Marcoule que les mesures ont été réalisées dans un périmètres de 120km.

En voici les relevés (achevés à 23h00) qui font apparaître une augmentation anormale de la radioactivité dont la cause pourrait être liée à l’incident de Marcoule, sauf à ce qu’une autre explication crédible soit fournie par les responsables de l’accident nucléaire.

SOURCES : Collectif antinucléaire de Vaucluse / CAN84 – collectifantinucleaire84@hotmail.fr – 06 60 76 04 03 – http://www.coordination-antinucleaire-sudest.org

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :