CE 17 OCTOBRE : DESORMAIS LE PEUPLE PREND LE POUVOIR

17 Oct

Eh oui ! Mais pas qu’aux primaires citoyennes, où tout de même plus de 3 millions de citoyens de gauche se sont déplacés vers les urnes de la « primaire du PS » (un parti qui ne compte que 130 000 adhérents seulement !). En réalité, ce sont de simples citoyens impliqués qui ont voté, des « lambdas » dont feraient mieux de se méfier le suintant Copé et sa clique désolante de prévaricateurs et autres mis en examen de l’UMP… 3 millions dans les urnes en France, donc, mais aussi, tout naturellement, comme il se devait depuis trop longtemps, plusieurs millions dans LA RUE mondialisée !

85 pays ont organisé samedi 15 octobre une journée « d’indignation ». Passons sur le mérite supposé du respectable vénérable Heissel à avoir mobilisé sur son seul et -très mince- opuscule les indignés de la planète entière. Comme toujours, le coq français ébouriffe sa crête ridiculement. Non, les « indignés » de Grèce -à très juste titre-, ceux d’Espagne, du Portugal ou de la Berlusconie ont tout simplement été rejoints par ceux de Wall Street ou de la City de Londres. Une première !

Quant à ceux de la Sarkosie moribonde, eh bien ils ont fait la preuve -autrement- de leur mobilisation. Quoiqu’en disent les caciques exécrables, mauvais perdants et surtout très crétins de l’UMP, cette Primaire est un tournant historique pour notre pays.

Un espoir et surtout, un voeu qui risque fort de se concrétiser dans les prochains mois : Dégager le libéralisme, les libéraux en Europe et ailleurs, la finance et les marchés boursiers, et toute cette droite internationale pourrissante et nauséabonde qui nous a mis à genoux.

La mayonnaise est en train de prendre. Avis aux retardataires !

Antonio Sanz

Photo : Puerta del Sol, Madrid, ce 15 octobre 2011.

Publicités

Une Réponse to “CE 17 OCTOBRE : DESORMAIS LE PEUPLE PREND LE POUVOIR”

  1. johan 17 octobre 2011 à 2:53 #

    Désolé mais les retardataires c’est ceux qui sont encore dans la rue alors que la majorité du peuple planétaire a courbé l’échine et est rentré sagement se coucher derrière sa tv. Je préfère garder ka date du 17 Octobre comme l’anniversaire d’un massacre au nom d’une guerre qui ne disait pas son nom, et préalable à l’indépendance d’un pays – et sauter en l’air comme un cabri parce que 2 ou millions de personnes de gauche sont motivées pour voter (pour un PS qui va perdre et libéral de surcroît) est assez naïf pour la suite

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :