Tag Archives: EXIT(s)

EXIT(s) : Une seule chose à faire : Trisha Brown aux Hivernales !

25 Fév


La chronique des sorties de La Mie de l’Art

Ce week-end à Avignon, ne cherchez pas : le truc à ne pas rater, même si c’est un peu cher (48 euros en tarif normal !), c’est la Trisha Brown compagnie, samedi 26 à l’Opéra-Théâtre. Dans le cadre de l’excellent festival Les Hivernales, bien sûr…

Parmi les 3 pièces que la compagnie propose, assurément celle à déguster est Set & Reset, une oeuvre de 1983, avec sept danseurs évoluant parmi les objets du célébrissime Robert Rauschenberg, sur une partition de la new-yorkaise Laurie Anderson, performeuse et musicienne magique.

Un bel exemple de ce que la contemporanéité, cette « distance sans délai » comme la définit de fort bellle manière l’artiste Arte Povera Michelangelo Pistoletto, produit de plus juste. La Danse de Trisha Brown, tellement contemporaine, en empathie totale avec le monde qui la meut, nous irradie d’une force vitale élémentaire. Nous avons besoin de cette justesse là.

On y va ! 🙂

La Mie de l’Art

Trisha Brown Dance Company 1h45 / samedi 26 février 20h30 / Opéra-Théâtre d’Avignon

EXIT(s) : A sec

11 Fév

LES SORTIES CULTURELLES DE LA MIE DE L’ART

A sec, comme le titre de la dernière création de François-Michel Pesenti, co-produite par Le Merlan Scène nationale et Système Friche Théâtre. Un travail n’en doutons pas indispensable, comme tout ce que fait Pesenti depuis plus de 20 ans déjà. A suivre donc du 17 au 24 février prochains à la Cartonnerie de la Friche Belle-de-mai à Marseille, à 20.30h :

“L’histoire du théâtre légitime toutes les raisons, bonnes souvent, que nous avons de tuer les autres. Ce spectacle nous propose, une fois n’est pas coutume, de patienter encore un peu. Les guerres qui se préparent nous économiseront quelques gestes malgré tout fatigants. Ceux que j’ai rassemblés sur cette scène se tiennent maintenant à l’opposé du chœur antique. Ils se foutent de tout. Par la fenêtre ils ne voient plus rien. Pas même « les cendres » de Beckett. Que donnent à voir ceux qui n’ont plus rien, pas même la force de faire semblant ? Est-il possible que ce soit encore du théâtre ?” (F-M Pesenti)

Sinon, pas grand chose d’excitant à se mettre sous les yeux ou les oreilles ce week-end, à l’exception de :

Danse : Les Lundis au soleil, la programmation du lundi au Studio des Hivernales, dont le festival commencera le 24 février prochain, avec, entre autres, Trisha Brown.

Musiques : demain soir samedi 12 au Cargo à Arles, Tony Joe White, véritable légende du rock crade des bayous, style Creedence Clearwater. Allez-y.

Sorry, that’s all folks.

La Mie de l’Art
Photo : extrait de « Noeuds de neige », de F.M Pesenti

EXIT(s) : La Mie est musicienne, ce week-end

28 Jan

Oui, et la grande affaire du week-end, c’est le trompettiste Ibrahim Maalouf, ce soir et demain soir à Nîmes (Théâtre Liger). A ne pas rater (cf article).

Musiques : A Avignon, Moriarty (folk folk excellent) samedi 29 à l’Akwaba (Chateauneuf de Gadagne),Paul Lay à l’Ajmi le 30 à 17h. Plus loin, Pablo Moses aux Passagers du Zinc (le 3) et Papet J (le 4) au Cargo d’Arles…

Théâtre : Ce soir, un Road-Movie à bicyclette, au Chêne Noir (20 h.). Le Richard II du dernier festival au Gymnase, le 29 janvier. Que faire, ms Benoit Lambert à La Criée le 1er. Beaucoup de trucs la semaine prochaine : A Sète, Scène Nationale, Sous le Volcan, mis en scène par Guy Cassiers (les 1 et 2 février). A Cavaillon, Scène Nationale, Wajdi Mouawad pour Seuls, du 2 au 4 février. Deux spectacles indispensables. Et un peu plus loin encore le retour de François Michel Pesanti pour A sec, à la Friche (Marseille), du 17 au 24 février : un grand monsieur pour du grand théâtre sans concessions.

Expo : Toujours les Miracles à la Collection Lambert, avant qu’il ne se taille…
Et profitez de l’Eléphant du Palais, avant qu’il ne parte (définitiverment ?) en mai prochain ! Allez, hop, une caresse le long de sa belle et forte trompe accompagnée d’un bisou sur ses grandes oreilles… 🙂

That’s all, folks ! A la semaine prochaine…

La Mie de l’Art

EXIT(S) : Ce week-end, La Mie est de sortie

14 Jan

Bien, bien. Après l’orgie d’excellentes expos et de bons spectacles glanés durant ces fêtes partout ailleurs (très loin d’ici), tâchons de voir ce que nous réserve l’offre locale (et un peu au-delà tout de même)…

Théâtre : On ouvre avec les Halles ce soir vendredi 14, avec la lecture de Jean-Yves Pick (Conservatoire) : « Voïces ou le retour d’Ulysse ». On poursuit par la Scène Nationale de Cavaillon, où ce soir un « Racine en 12 minutes » (Noëlle Renaude) nous attendait, mais c’est complet hélas ! En revanche, lundi 18 et Mardi 19, la version de Phèdre du metteur Renaud-Marie Leblanc vaut le coup. Certes, faut aimer Racine… Enfin aux Bernardines (Marseille), signalons une créa collective mise en scène par Aurélie Leroux : Pas encore prêt (vendredi 20h30 et mercredi, jeudi et samedi 19h30).

Musiques et Danse : Le gros truc, c’est le Festival Flamenco de Nîmes (cf notre papier). Ce soir à 20h., c’est le bailaor Andrès Martin avec « la pasion segun se mire ». Demain samedi à 20h., c’est du cante puro, avec l’excellente Lole Montoya et le râpeux Luis el Zambo. Et dimanche, ne ratez pas le maestro Moraito Chico, guitariste hors-pair (à 18.30 h.). Le tout est au Théâtre de Nîmes, bien entendu. En dehors de ça, pas grand chose de fun (ni de fort) à se glisser ici entre les oreilles… Par contre, si vous attendez le 19 (mercredi prochain à 19h), régalez-vous de la dernière créa du Système Castafiore : Stand Alone (photo). C’est aux Salins à Martigues et pour ceux qui ne connaîtraient pas, c’est de la danse, et c’est excellent.

Voilà. That’s all folks. Amusez-vous bien !

La Mie de l’Art

EXIT(s) : Les fêtes cul selon la Mie de l’Art

17 Déc

Cul comme culture, voyons ! N’allez pas vous imaginer des trucs. En attendant, je crois qu’hélas, chez nous à Avignon en tout cas, ça ne sera pas si bandant que ça. Voyons-voir en détail ces sorties culturelles pour nos « fêtes »:

Théâtre : La quasi totalité des bons théâtres relâchent en fin d’année, c’est bien connu. Donc pas ou peu de choses en vue. Si vous aimez les distractions de bof, rabattez-vous sur Le Paris et autres salles similaires de la région qui ont toutes un « programme festif » à vous proposer, c’est à dire le répertoire habituel de niaiseries qu’ils aiment à promouvoir. A Avignon, il reste aussi l’Opera le mal-nommé qui aura bien une petite cochonnerie d’opérette à vous proposer… et à Marseille, une ribambelle de « pastorales » à vomir qui depuis un siècle enchantent les mélomanes.

Musiques : Ce soir 17 décembre, c’est le retour des Raoul Petite (photo) et ça c’est vraiment bon. C’est au Cargo d’Arles à 21.30 h. Le 18, c’est Pony Pony Run Run qui y sera. Pas mal non plus. A l’Usine à Istres, c’est Papet J. qui s’y colle avec Poum tchack en première partie. C’est à 21 h, toujours ce vendredi 17, oy ! Autre très bon truc à Nîmes cette fois, encore le 17 à 20.30 h. au Théâtre Liger, Montse Cortes : elle a bossé avec Paco de Lucia, Vicente Amigo, Joaquín Cortés, Antonio Canales ou Farruquito, est tête d’affiche du dernier film de Carlos Saura : «Flamenco Flamenco», et son dernier disque est nominé aux Latin Grammy Awards, rien que ça ! De l’excellent Flamenco en attendant le Festival le 10 janvier prochain, qui entre autres grands de la discipline, invite cette année Moraito ou encore Andrés Marin (cf article).

Expos : Une fois ces orgies de décibels passées, vous restera plus qu’à vous rabattre sur les expos : c’est plus tranquille et tout aussi enrichissant. Bien sûr, l’expo de la Collection Lambert à Avignon, qui propose 400 oeuvres du fonds Lambert. « Je crois aux miracles », ouvert du mardi au dimanche jusqu’à 18 h. A Avignon toujours, profitez de vos vacances pour aller au Musée du Petit Palais, qui possède un des fonds les plus riches d’Europe de Primitifs Italiens (Xe au XVe siècle). Une merveille, à découvrir ou redécouvrir dans votre ville. Dans le coin également, les belles photos de Sarah Moon à l’Hôtel de Campredon à l’Isle sur Sorgue. A voir, même si c’est souvent trop esthétisant. Au Carré d’Art, Musée de Nîmes, Pedro Cabrita Reis, pour une expo « L’un après l’autre, quelques pas silencieux » jusqu’au 23 janvier 2011. L’Âge d’or de la peinture hollandaise et flamande du Städel Museum, c’est au Musée Guggenheim Bilbao qui accueille donc une exposition très complète des fonds du Städel Museum de Francfort-sur-le-Main. Fondé en 1816, le Städel Museum possède une des collections d’art du XVIIe siècle parmi les plus importantes d’Europe. Enfin, si vous allez à Paris, allez mater Fresh Hell au Palais de Tokyo, un bon truc. Surtout, une belle rétro Basquiat au Musée d’art moderne de la Ville de Paris (XVIe), à ne pas rater. Et ne loupez pas non plus l’expo Mondrian au Musée d’Art Moderne-Centre Pompidou…. Un must !

Joyeuses fêtes donc, et vous gavez pas de foie gras : c’est pas flamenco !

La Mie de l’Art

EXIT(s) : Il caille mais La Mie est de sortie…

10 Déc

Le week-end culturel selon La Mie de L’Art

Assez garni, ma foi, avec quelques pépites comme Le Livre d’or de Jan d’Hubert Colas à Marseille (photo), Brigitte Fontaine à Istres, ou encore l’expo Lambert à Avignon…

Théâtre : Aux Halles, un melting-pot de textes de Valetti, Mythomane, monté par Mazzuchini… Faut voir (20.30h). Au Toursky à Marseille, le très bon Sacco et Vanzetti de Dau et Catella, à voir ce vendredi 10 à 21h. Toujours à Marseille, c’est la dernière d’Hubert Colas /Cie Diphtong : Le Livre d’or de Jan, c’est au Gymnase à 20.30h. ce soir vendredi 10 et c’est très bien !

Musiques : Bon, plein de choses pas mal dont Rozoff au Cargo d’Arles : funky funky… (vendredi 10 à 20 h.). Autre truc intéressant samedi 11 aux Passagers du Zinc : La Caravane passe, rock électro bien bidouille… (le 11 à 21h.). L’AJMI, lui, continue ses vendredis jazzeux, comme d’hab. Et surtout demain samedi 11 l’excellente Brigitte Fontaine à l’Usine à Istres, à ne pas manquer (21h.).

Art contemporain : malgré tout les bruits qui courent en ville sur un éventuel départ (nous y reviendrons), la Collection Lambert inaugure ce dimanche 12 son group-show de saison, plus de 400 pièces des étalons de Lambert donc, de Sol Lewitt à Douglas Gordon, de Nan Goldin à Roni Horn, soit un mégamix des oeuvres du fonds de la Collection, intitulé fort à propos « Je crois aux miracles »… Y a intérêt. Peut-être pour une des dernières fois ? En tout cas, nous on y va.

Ay !

La Mie de l’Art

EXIT(s) : Le week-end culture de La Mie de l’Art

26 Nov

Comme d’hab, pas grand-chose d’excitant ce week-end sur Avignon, et guère mieux en région à l’exception notable de Littoral, un très bon Wajdi Mouawad (photo) à Martigues samedi. Petit panorama :

Théâtre : sur Avignon, le Balcon nous propose un récital délire « Bizet est une femme ». On peut toujours y aller par curiosité : c’est Samedi 27 à 20.30 h. Bien mieux, à Martigues donc, le Littoral de Mouawad donné au théâtre des Salins ce même samedi à 20.00 h.

Musiques : Washington dead cats à l’Akwaba, c’est samedi 27 et c’est du punk’n roll décalé et vivifiant. Aussi Luke (bof) au Cargo d’Arles, mais bon la chanson-rock c’est pas notre truc (le 27 à 21.30). Et toujours l’AJMI qui jazze le vendredi.

Arts visuels : y ‘a pas ! cherchez pas, à moins de vous taper 500 km et aller au MACBA de barcelone. Remarque, c’est une bonne idée de sortie…

Performance : N’oubliez pas les 2,3,4, et 5 décembre prochains le nouveau truc de Thierry Alcaraz qui s’annonce plutôt intéressant… vidéo, chant, et plein de choses, le tout à la Chapelle des miracles. On en reparle.

Bon appétit !
la Mie de l’Art

%d blogueurs aiment cette page :