Tag Archives: subventions départementales

Subventions : un Département 84 très généreux… avec ses membres !

11 Oct

LA LANGUE DANS LA PLAIE : une chronique d’Angelina Vivaldi


(le Banquet de Botticelli)

Il est toujours très instructif de consulter les tableaux récapitulatifs de subventions des collectivités territoriales.
Ceux du département 84 le sont à plus d’un titre… Même si les derniers chiffres publiés concernent le budget… 2008 ! (On se demande bien pourquoi d’ailleurs, personne n’a trouvé le temps de réactualiser ces tableaux ?). Bon, ces chiffres, en bon droit républicain se doivent d’être publics, donc parfaitement accessibles au contribuable. Ceux du Département 84 le sont, l’institution ne contourne pas la loi, sinon un léger retard aisément excusable, et on peut les consulter très facilement sur leur site dédié : Conseil Général de Vaucluse.

Pour l’année 2008, donc, nous avons relevé, entre autres joyeusetés, une jolie perle : 366 710 euros ont été versés à une « Amicale des Membres et anciens Membres du Conseil Général de Vaucluse » ! La-dite « amicale » étant domiciliée à l’hôtel de Département, rue Viala, 84000 Avignon… Ah ? se dit-on, mais que peut bien être cette association ? Simple, répondons-nous tout à trac : l’intitulé est parfaitement explicite : il s’agit des membres et anciens membres du Conseil Général. Même pas mal ! Soit 24 élus dans l’actuelle assemblée, auxquels on rajoutera une soixantaine d’anciens élus, et, j’imagine, le personnel de cette institution fort respectable, financée par le denier public.

Au passage, nous relèverons que pour la même année 2008, le Festival d’Avignon a bénéficié d’une dotation du CG 84 de 595 000 euros, soit un tiers de plus que pour cette « amicale »… Sans commentaire.

Certes, une association telle que cette « amicale » doit avoir des frais, même si elle s’économise un loyer et une ligne de téléphone, ce qui nous fait dire que, techniquement, elle n’existe pas, puisque parfaitement injoignable. Mais bon, même si on peut se demander légitimement où vont exactement ces 366 000 euros et des poussières, et surtout à quoi servent-ils exactement, il ne faudrait tout de même pas avoir l’air d’abonder dans le sens de certains mauvais esprits, très remontés à cette époque de gabégie institutionnelle. Alors, disons simplement qu’il s’agit là d’un « usage » républicain, et rien que cela, usage tellement admis dans les moeurs de la vie politique, que personne ne s’en offusque désormais.

Après tout, les banquets de commémoration, les festivités liées aux départs en retraite, les excursions gastronomiques ou de « découverte » du patrimoine vauclusien, les arbres de Noël du petit personnel… doivent largement justifier ces dépenses somme toute modestes, même si elle représentent un des postes les plus importants du budget des aides allouées par le département aux associations (le 4e dans la hiérarchie, si j’ai bien compté !). Après tout, les membres du Conseil Général ne sont guère différents du petit peuple : eux aussi ont droit à festoyer, et les « oeuvres sociales » à l’usage du personnel n’ont pas à souffrir de la mesquinerie de l’Institution, sous le prétexte fallacieux qu’il s’agirait d’argent public…

Angelina Vivaldi

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :