Tag Archives: La Mie de l’art

EXIT(s) : Les fêtes cul selon la Mie de l’Art

17 Déc

Cul comme culture, voyons ! N’allez pas vous imaginer des trucs. En attendant, je crois qu’hélas, chez nous à Avignon en tout cas, ça ne sera pas si bandant que ça. Voyons-voir en détail ces sorties culturelles pour nos « fêtes »:

Théâtre : La quasi totalité des bons théâtres relâchent en fin d’année, c’est bien connu. Donc pas ou peu de choses en vue. Si vous aimez les distractions de bof, rabattez-vous sur Le Paris et autres salles similaires de la région qui ont toutes un « programme festif » à vous proposer, c’est à dire le répertoire habituel de niaiseries qu’ils aiment à promouvoir. A Avignon, il reste aussi l’Opera le mal-nommé qui aura bien une petite cochonnerie d’opérette à vous proposer… et à Marseille, une ribambelle de « pastorales » à vomir qui depuis un siècle enchantent les mélomanes.

Musiques : Ce soir 17 décembre, c’est le retour des Raoul Petite (photo) et ça c’est vraiment bon. C’est au Cargo d’Arles à 21.30 h. Le 18, c’est Pony Pony Run Run qui y sera. Pas mal non plus. A l’Usine à Istres, c’est Papet J. qui s’y colle avec Poum tchack en première partie. C’est à 21 h, toujours ce vendredi 17, oy ! Autre très bon truc à Nîmes cette fois, encore le 17 à 20.30 h. au Théâtre Liger, Montse Cortes : elle a bossé avec Paco de Lucia, Vicente Amigo, Joaquín Cortés, Antonio Canales ou Farruquito, est tête d’affiche du dernier film de Carlos Saura : «Flamenco Flamenco», et son dernier disque est nominé aux Latin Grammy Awards, rien que ça ! De l’excellent Flamenco en attendant le Festival le 10 janvier prochain, qui entre autres grands de la discipline, invite cette année Moraito ou encore Andrés Marin (cf article).

Expos : Une fois ces orgies de décibels passées, vous restera plus qu’à vous rabattre sur les expos : c’est plus tranquille et tout aussi enrichissant. Bien sûr, l’expo de la Collection Lambert à Avignon, qui propose 400 oeuvres du fonds Lambert. « Je crois aux miracles », ouvert du mardi au dimanche jusqu’à 18 h. A Avignon toujours, profitez de vos vacances pour aller au Musée du Petit Palais, qui possède un des fonds les plus riches d’Europe de Primitifs Italiens (Xe au XVe siècle). Une merveille, à découvrir ou redécouvrir dans votre ville. Dans le coin également, les belles photos de Sarah Moon à l’Hôtel de Campredon à l’Isle sur Sorgue. A voir, même si c’est souvent trop esthétisant. Au Carré d’Art, Musée de Nîmes, Pedro Cabrita Reis, pour une expo « L’un après l’autre, quelques pas silencieux » jusqu’au 23 janvier 2011. L’Âge d’or de la peinture hollandaise et flamande du Städel Museum, c’est au Musée Guggenheim Bilbao qui accueille donc une exposition très complète des fonds du Städel Museum de Francfort-sur-le-Main. Fondé en 1816, le Städel Museum possède une des collections d’art du XVIIe siècle parmi les plus importantes d’Europe. Enfin, si vous allez à Paris, allez mater Fresh Hell au Palais de Tokyo, un bon truc. Surtout, une belle rétro Basquiat au Musée d’art moderne de la Ville de Paris (XVIe), à ne pas rater. Et ne loupez pas non plus l’expo Mondrian au Musée d’Art Moderne-Centre Pompidou…. Un must !

Joyeuses fêtes donc, et vous gavez pas de foie gras : c’est pas flamenco !

La Mie de l’Art

EXIT(s) : les sorties culture selon la mauvaise foi de notre Mie de l’Art

3 Déc

Ouah ! Ce week, ça bouge un peu plus visiblement… Bon c’est pas non plus la fête, surtout qu’on a appris les « coupes » budgétaires de la maire Roig à l’encontre des petites assocs locales (sans doute pour financer son tramway pharaonien), et qu’ainsi, forcément, nos déjà peu dynamiques structures culturelles vont en faire encore moins que d’habitude. Mais on en reparlera… Petit panorama avec parti-pris et mauvaise foi :

Théâtre : Notre mauvais esprit préféré du théâtre avignonnais Thierry Alcaraz fait son « instant, instinct » à la Chapelle des miracles (je sais, c’est loin, quartier Raspail…), ce soir (20.30 h.) et jusqu’à dimanche. Réservations au : 04 90 16 92 49 . Nous, on y va samedi et on vous en cause. Au Chêne Noir, dernières du Feydeau, pour ceux que le vaudeville dénudé et grivois peut attirer… En revanche, la Scène nationale de Cavaillon a, une fois de plus, une programmation attirante : Photo-Romance, c’est à 20.30h, ce soir vendredi 3 décembre.

Musiques : Au Chapeau Rouge, dans la rue du même nom, Seb Lanz pianotte et chantouille ce soir vendredi à 20.30 h. C’est frais, vivifiant et sans (trop) prétention. Bon, c’est un Avignonnais et on va le soutenir. Aux Passagers du Zinc, y avait un truc aussi ce soir, mais on nous annonce que c’est complet ! tan pi. Par contre, c’est ce vendredi 3 à 19 h. que commence le Festival Flamenco de Granada, et ça c’est incontournable pour tous les aficionados. Toute la crème du Flamenco grenadin, dont notre Estrella Morente (photo) ! Un petit coup de ryanair et hop ! voilà un bien beau week-end culturel !

Expos : ça commence et c’est jusqu’en mars, mais si vous avez l’occasion d’aller à Paris, ne ratez pas la rétro Mondrian à Beaubourg : historique et époustouflant (cf article de P. Dagen)…

Bon appétit et ne buvez pas trop : c’est incompatible avec une bonne vue et un esprit dégagé !

La Mie de l’Art

EXIT(s) : Le week-end culture de La Mie de l’Art

26 Nov

Comme d’hab, pas grand-chose d’excitant ce week-end sur Avignon, et guère mieux en région à l’exception notable de Littoral, un très bon Wajdi Mouawad (photo) à Martigues samedi. Petit panorama :

Théâtre : sur Avignon, le Balcon nous propose un récital délire « Bizet est une femme ». On peut toujours y aller par curiosité : c’est Samedi 27 à 20.30 h. Bien mieux, à Martigues donc, le Littoral de Mouawad donné au théâtre des Salins ce même samedi à 20.00 h.

Musiques : Washington dead cats à l’Akwaba, c’est samedi 27 et c’est du punk’n roll décalé et vivifiant. Aussi Luke (bof) au Cargo d’Arles, mais bon la chanson-rock c’est pas notre truc (le 27 à 21.30). Et toujours l’AJMI qui jazze le vendredi.

Arts visuels : y ‘a pas ! cherchez pas, à moins de vous taper 500 km et aller au MACBA de barcelone. Remarque, c’est une bonne idée de sortie…

Performance : N’oubliez pas les 2,3,4, et 5 décembre prochains le nouveau truc de Thierry Alcaraz qui s’annonce plutôt intéressant… vidéo, chant, et plein de choses, le tout à la Chapelle des miracles. On en reparle.

Bon appétit !
la Mie de l’Art

EXIT(s) : la chronique culture de La Mie de l’art

19 Nov


La sélection cult de La Mie de l’art pour le week-end.

Amis de l’art : Vous vous faîtes chier sur Avignon ? Pas étonnant, il ne s’y passe pas grand chose, hormis le sempiternel Utop du dimanche aprem. Bon, ceci dit, La Mie vous propose désormais un petit tour non-exhaustif et plutôt subjectif de vos soirées du week-end (et au-delà). A déguster tout de même avec circonspection…

Musiques : comme d’hab, un week-end plutôt morne intra-muros si l’on excepte la programmation de l’AJMI ce soir vendredi 19 octobre : Gildas Boclé Trio, jazz jazzeux à 20h30…
Et demain samedi 20, comme tous les samedis une petite soirée à La Cave des Passages. Si vous aimez l’ambiance festive (!) 🙂 de la rue des Teinturiers… En revanche, le maestro Flamenco Juan Carmona, guitariste des dieux, est à Arles ce samedi au Théâtre de la Calade à 20.30h. : ne le manquez pas !

Théâtre : Gélas fait son Feydeau. Si vous aimez Feydeau, allez-y : c’est ce soir (à 20 h.), samedi soir et dimanche après-midi, et Olivia et Guillaume font leur show. Bon, il faut aimer, mais c’est plutôt enlevé dans le genre. Plus fun : Grand Magasin propose son nouveau spectacle (les déplacements du problème) en tournée dans le coin jusqu’au 22 novembre : une program de la Scène Nationale de Cavaillon à ne pas rater.
Et notez-le dans vos tablettes : les 2,3 et 4 décembre prochains, Thierry Alcaraz et sa Compagnie des Ouvriers présentent Instant/Instinct à la Chapelle des Miracles, rue Velouterie, Avignon. Un spectacle global à retenir : première le jeudi 2 décembre 2010 20:30 h.

Arts visuels : bof, pas grand-chose dans le coin. En revanche, vous pouvez toujours aller à Toulouse aux Abattoirs zieuter la grande expo de Bernar Venet (un de nos grands sculpteurs contemporains) avec en guests ses amis américains et européens de la grande époque, issus de sa propre collection : Sol Lewitt, Barnett Newman, l’Arte Povera, l’Ecole de Nice… et autres minimalistes et conceptuels. Un bien bel objet muséal, en attendant l’installation de ses pièces dans les jardins de Versailles en septembre 2011.

La Mie de l’art

%d blogueurs aiment cette page :